Leasing Toyota Proace (utilitaire) : offres LOA et LLD

Sur le marché des véhicules utilitaires, le choix s’annonce pléthorique. Toutefois, les professionnels ont tendance à faire confiance aux acteurs historiques positionnés depuis longtemps sur ce segment. Toyota le sait c’est pourquoi il a opté pour une collaboration avec le groupe PSA dans la production de son ProAce. Dérivé du Peugeot Expert, du Citroën Jumpy et de l’Opel Vivaro, l’utilitaire séduit pour sa praticité et sa modularité.

Toyota ProAce : le partenaire idéal des professionnels

Les utilitaires représentent un segment très porteur. Conscient du potentiel de ces véhicules, Toyota prend l’initiative de s’y investir à partir de 2013. Pour le lancement de son ProAce, il décide de ne pas faire cavalier seul, mais de tisser un partenariat avec le groupe PSA. Leader dans le secteur en accaparant 34,7% des parts de marché, PSA a une réputation qui n’est plus à faire et partager les coûts de conception avec l’entreprise permet à Toyota de faire baisser les prix. Le premier opus du ProAce a été lancé à titre de remplaçante du Toyota HiAce H100 qui se faisait un brin vieillissant. Il devient alors le frère jumeau du Peugeot Expert II, du Citroën Jumpy II et du Fiat Scudo II. En 2016, le véhicule revient en une seconde génération en version cabine approfondie, fourgon tôlé et combi 9 places VP. À l’époque, quelques bouleversements apparaissent au sein du groupe PSA. Fiat quitte le navire, ce qui permet à Toyota d’avoir le champ libre. Le ProAce devient alors le troisième larron qui complète la gamme produite par la multinationale française. Le fabricant japonais va même profiter de cette collaboration pour renouveler sa gamme d’utilitaires légers en proposant le ProAce City en 2019.

Toyota Proace, une version électrique à l’ordre du jour

Si les entreprises sont particulièrement friandes des utilitaires thermiques, elles sont aujourd’hui obligées de changer de fusil d’épaule. Face aux nouvelles règlementations européennes imposant la baisse des émissions de polluants, les véhicules électriques commencent à prendre progressivement de la place. Les constructeurs de leur côté étoffent leurs offres pour satisfaire une demande grandissante. Chez Toyota, tout est prêt. Le ProAce va aussi disposer d’une version 100% électrique tout comme les autres utilitaires de PSA. Il va être muni d’un moteur électrique de 100 kW avec un couple de 260 Nm. Les utilisateurs ont le choix entre une autonomie de 230 km et de 330 km grâce à la batterie de 50 kWh et de 75 kWh. Au niveau des capacités de chargement, elles sont de 1000 et 1275 kg. Les volumes de chargement quant à eux sont de 4,6 m3, 5,3 m3 et 6,6 m3.

Pourquoi passer par une LLD pour acquérir la Toyota ProAce ?

Les véhicules utilitaires sont des outils de travail indispensables pour les entreprises opérant des activités de transport de marchandises ou de personnes. Or, ils sont relativement onéreux et exigent un important effort financier dans le cadre de leur acquisition. Pour éviter des problèmes de trésorerie, les professionnels ont alors tout intérêt à passer par une Location Longue Durée plutôt qu’un achat classique. Ils tireront de multiples avantages de cette offre. D’abord, il faut savoir que la LLD inclut directement les frais d’entretien, de dépannage et même d’assurance. Comme un utilitaire est soumis à un usage intensif, il tombe facilement et régulièrement en panne. En misant sur la LLD, l’entreprise n’a plus à s’inquiéter sur la manière de régler les frais de réparation en cas de soucis. Mieux, cette offre leur permet d’échelonner le paiement du véhicule sur plusieurs mois ou années à travers les loyers mensuels versés au titre de l’usage du véhicule. Elles n’ont pas à payer le coût de celui-ci d’une seule traite comme ce qui se fait lors d’un achat traditionnel. Opter sur un leasing ne les empêche pas non plus de personnaliser le ProAce comme elle le désire avec les options et équipements souhaités.