Quel âge faut-il avoir pour faire un stage de pilotage auto ?

En règle générale, pour effectuer un stage de pilotage automobile au volant d’une puissante voiture, vous devez être majeur et titulaire d’un permis B, en cours de validité. Néanmoins, des exceptions existent et il y a toujours des astuces et des possibilités de se glisser à bord d’une voiture de course, et faire ainsi quelques tours de circuit bien avant ses 18 ans.

Les baptêmes de piste

Avec un pilote instructeur au volant, les plus jeunes peuvent effectuer leur baptême de piste sur le siège passager, et ce, à partir de l’âge de 12 ans. Certains circuits le proposent également à partir de l’âge de 16 ans. Le jeune copilote en herbe fera ainsi l’apprentissage des règles de sécurité en conduite sportive et fera l’acquisition de ses premières notions de pilotages : opter pour la bonne position de conduite, comprendre la tenue de route d’un véhicule, appréhender le transfert de charge et de masse, évaluer correctement les distances de freinage ou encore l’art d’aborder un virage. Les baptêmes de piste sont donc une excellente opportunité pour les jeunes mordus de sport automobile d’avoir une première prise de contact avec le pilotage sportif, tout en bénéficiant des précieux conseils de la part de professionnels du sport automobile.

Les jeunes en conduite accompagnée

Les apprentis conducteurs en conduite accompagnée se posent souvent la question sur leurs possibilités pour eux de se mettre précocement au volant d’un bolide sur piste fermée. Effectivement, certains circuits proposent des formules à destination des 15-18 ans, incluant donc ceux qui sont en conduite accompagnée et qui caressent le rêve de s’essayer immédiatement au pilotage sur circuit en se mettant au volant d’une supercar, et ce, sans avoir le précieux papier rose. À noter que son responsable devra être présent.

Les enfants et les adolescents

Se mettre au volant d’une petite voiture de sport dès l’âge de 7 ans ? Cela peut sembler étonnant, mais effectivement, certains circuits sont aujourd’hui accessibles aux jeunes enfants, avec des véhicules munis de doubles commandes, exactement comme dans une auto-école. Ces jeunes pilotes en herbe seront ainsi sous la tutelle permanente d’un moniteur, pendant toute la durée du stage, qui se présente sous la forme d’un nombre déterminé de tours du circuit. Les voitures à piloter ne seront certes pas des monstres de puissance, mais elles seront tout à fait adaptées à l’âge des jeunes pilotes. À partir de 12 ans, et selon le niveau du jeune pilote, des véhicules un peu plus puissants leur seront accessibles.

Les mythiques supercars

Certains stages de pilotage auto sur des véhicules de très haut de gamme, avec un cheval cabré comme logo par exemple, peuvent présenter des conditions très spécifiques, voire exclusives. L’âge minimum pourra passer par exemple de 18 à 21 ans et la durée exigée de possession du permis sera au minimum de 3 ans. Dans tous les cas, si vous souhaitez effectuer un stage de pilotage auto, prenez le temps de bien vous renseigner sur internet pour relever les spécificités et les conditions de chaque circuit, ainsi que les offres proposées.

Ajouter un commentaire