pret auto

Peut-on renégocier un prêt auto ?

Avec la baisse des taux, les automobilistes ayant encore un prêt auto en cours ont songé à le renégocier mais est-ce possible et quelles sont les alternatives ? Explications.

Renégocier le taux de son crédit auto

Que ce soit en concession directement ou par le biais d’un organisme de crédit, le prêt auto permet de financer un achat de voiture, en neuf ou en occasion. Simplement, la baisse des taux est un moment opportun pour revoir le coût de ses crédits et optimiser ses remboursements, c’est justement le principe de la renégociation de crédit qui est une opération visant à revoir les conditions d’emprunt en cours de crédit avec le prêteur. Simplement, cette opération ne concerne que le prêt immobilier, il n’est donc pas possible de procéder à une renégociation du prêt auto avec le prêteur initial, il faut impérativement passer par un rachat de prêt auto.

La renégociation n’est envisageable que dans le cadre d’un emprunt immobilier, ce financement repose sur la législation du prêt à l’habitat et concerne les crédits liés à l’accession immobilière ou au financement de travaux, dont le montant est au minimum d’un montant de 75 000 euros. Pour les prêts auto, on parle de la législation sur le prêt à la consommation et un montant d’emprunt inférieur à 75 000 euros.

Comment faire racheter son prêt auto et est-ce intéressant ?

Le rachat de prêt auto est une opération permettant de faire racheter un ou plusieurs emprunts en même temps, ce qui permet de réajuster les conditions de remboursement par rapport aux capacités financières actuelles du foyer. L’idée est tout simplement de revoir à la baisse le montant de la mensualité lorsque celle-ci devient étouffante, il est aussi possible de rallonger la durée pour préparer un projet immobilier par exemple. Les raisons sont diverses mais l’important est de savoir que cette solution existe, et permet de repartir sur de nouvelles bases.

Financièrement parlant, le rachat d’un ou plusieurs crédits à la consommation reste une opération de réajustement, c’est-à-dire que l’on va permettre à l’emprunteur de souffler sur le remboursement de ses mensualités en proposant un allègement des échéances, c’est donc un effet intéressant mais qui implique un allongement de la durée et donc une possible majoration du coût total du crédit. Il faut donc prendre soin de bien comparer la situation avant et après financement, pour mesurer l’intérêt de cette opération bancaire.

Quelles sont les autres solutions ?

Si la renégociation n’est pas envisageable et que le rachat de prêt ne convainc pas l’automobiliste, il peut encore décider de rembourser par anticipation lui-même son crédit auto, cela implique alors de trouver la somme correspondant aux montants dus ainsi qu’aux pénalités de remboursement anticipé car en effet, l’organisme de crédit est en droit de réclamer des indemnités si le crédit est remboursé avant son terme (sauf si le contrat dit le contraire). La revente du véhicule peut donc constituer une somme permettant de rembourser la dette, il faudra trouver d’autres alternatives pour se déplacer.

Ajouter un commentaire